jeudi 13 décembre 2012

Faire du camping aux USA USA USA!


           Quand mon petit-ami (qui n’a rien de petit d’ailleurs…1m92) m'a proposé de partir faire du camping quelques jours dans le Wyoming (c’est un État dépeuplé des États-Unis), moi, petite bourgeoise du centre-ville qui aime les talons hauts et les bains chauds, j'ai pensé: « bof ! ». Seulement voilà, il m'avait promis un concert, une conférence sur les étoiles à l’occasion de la nuit des étoiles au coin du feu et tout plein d’amis autour… alors, j'ai accepté

Le camping pour les européens, c’est ça :


Quelle ne fut pas ma surprise lorsque, arrivée sur les lieux (en jupe et talons hauts), je me suis retrouvée face à ça :




Il n’y a pas de mot… sauf peut-être des questions :

1. Où sont les gens ?

2. Où sont les toilettes ?

3. Où sont les douches, les restaurants et les discothèques ?

4. Où sont les arbres (40 degrés en plein désert) ?

5. Mike ? C’est moi ou il n’y a pas de rivière ?

Alors voilà, si un jour on vous propose d’aller faire du camping aux États-Unis, préparez-vous comme si vous deviez participer à Koh Lanta (sans la mer et les rations de riz quotidiennes).



        Que fait-on, ou plutôt, que font les américains lorsqu’ils font du « camping » ?

                  a) Il y a l’option citadine… la méditation :

Moi qui suis normalement de nature très énergique et extravertie, après le choc de la découverte du « camping », je dois dire que ça m’a fait du bien.

                  b) Il y a l'option américaine... manger du Ketchup:

Bon allez ! C’est cliché ! J’exagère ! Le ketchup ne se mange pas tout seul… il faut aussi l’indispensable : talalala (suspense) :
BARBECUE PORTABLE !!!!

               c) et enfin il y a l'option... inqualifiable... le lancer de pommes de terre...


Comme son nom l’indique, le lancer de pommes de terre consiste à lancer des pommes de terre à l’aide d’une machine fabriquée à cet effet. Vous placez une pomme de terre dans le tuyau, vous remplissez l’embout de gaz je crois, puis vous appuyez sur la gâchette… La patate part à des dizaines de mètres à une vitesse fulgurante !
Évidemment, en bonne petite européenne habituée aux fortes densités, je me suis quand même inquiétée de savoir si ce n’était pas dangereux de lancer des patates comme ça dans la nature (si vous faites ca à Pau, même en pleine campagne, vous risquez d’assommer une vache, voir un papi qui passe par là !). Mais dans le Wyoming évidemment, il n’y a pas de risque :




2 commentaires:

  1. Hahaha! Deja, je campe pas en France mais la tu viens m'enlever toute envie de m'y mettre ici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne jamais se fier aux campeurs americains! :o)

      Supprimer